Les protégés de Carlo Ancelotti ont logiquement ouvert le score, par l'intermédiaire de Nene (23e), parfaitement servi dans l'intervalle Kevin Gameiro. Mais, après une première période parfaitement maîtrisée, les débats se sont équilibrés au retour des vestiaires. En panne d'inspiration, les Parisiens ont laissé filer la rencontre, bousculés par des Auxerrois revigorés. La frappe de Kamel Chafni, repoussée par le poteau (52e), puis la tête à bout portant de Dennis Oliech, sortie par Salvatore Sirigu (59e), sonnaient comme de sérieux avertissements, pendant que Nene, par péché de gourmandise, manquait inexplicablement le break.

Les bonnes phases auxerroises ont finalement sanctionné le manque d'implication des Parisiens, trop suffisants. En toute fin de rencontre, Anthony Le Tallec a profité d'une erreur de Sirigu (86e) pour offrir le point du match nul aux siens. Et faire replonger le PSG, qui n'a remporté qu'un seul de ses six derniers matches. Javier Pastore, sur le banc au coup d'envoi, et les siens comptent deux longueurs de retard sur Montpellier. Et voit Lille, un de leurs prochains adversaires, revenir à cinq unités..

 

Wallemme : "comptablement on n'avance pas..."

"Il ne reste que six journées. Cela fait dix-huit points à prendre. On a quelques regrets après ce match nul, mais on va essayer de se sauver, et garder la tête haute quoiqu'il arrive."

 

 

Ancelotti : "Je ne suis pas content.."

Nous avons eu un problème de détermination, de concentration. Nous avons joué trop facile. Nous ne pouvons pas joué comme ça si nous voulons gagner le championnat. Notre attitude doit changer complètement. Tous les matchs sont difficiles. Avant le match, nous l’avons dit. Auxerre a besoin de point pour le maintien. Après notre but, nous noarus sommes arrêtés de jouer. Ce n’est pas bon. Je suis énervé contre les joueurs et je pense que nous devons changé rapidement d’attitude parce que nous avons raté une grande opportunité de rejoindre la tête du classement. Je ne suis pas content.