Pawel (Paul) Storozynski le Polonais est un enfant d'Auxerre (DR)

 

Les basketteurs de l'Union Stade Auxerrois-Héry qui évoluent en Nationale 3, ne peuvent pas s'entraîner comme ils le voudraient, faute de créneaux dans la salle des Hauts d'Auxerre. Le lundi soit après l'entraînement des jeunes, c'est le volley loisir qui occupe la salle.

Ils ne disposent que de deux espaces hebdomadaires.

Un vrai scandale si l'on admet que le sport loisir ne saurait être considéré sur le même pied.

Le zapping culturel et le sport loisir, clientéliste par excellence, prévalent désormais dans la cité de Paul-Bert aux dépens du sport de compétition qui constitue le vrai sport. 

Deux entraînements ... Trop peu pour une équipe de Nationale. Tant que l'équipe était constituée de joueurs mûrs, maîtrisant l'entraînement visible et invisible, cela pouvait fonctionner. Donner le change.

Mais aujourd'hui, il s'agit de former, de construire. Cela passe par l'entraînement répété, remettre sur le métier, insister, inculquer... 

À Auxerre, pour le basket, c'est aujourd'hui, mission impossible.