Dans les Côte de Nuits et Côte de Beaune, le vignoble  reste fermé avec des niveaux de prix qui peuvent dépasser les 20 millions d'euros l'hectare pour certains clos