La semaine aura donc été très active pour le Front National dans l'Yonne. Après Marine Le Pen, venue installer Edouard Ferrand dans sa permanence à Sens et déguster du Maligny en évoquant les problèmes de la PAC et de la viticulture, c'était autour de son compagnon, vice-président du FN de faire le déplacement icaunais.

Le Front National ne cache pas l'intérêt qu'il manifeste à la Bourgogne en général et à l'Yonne en particulier. Bien sûr les élections municipales seront les premiers scrutins appelés, mais Louis ALIOt précise que la séquence électorale qui s'annonce sera longue et lorgne avec beaucoup d'intérêt vers les futures européennes et les régionales de 2015. "Le scrutin municipal est sans doute le plus difficile pour nous, mais la nécessité d'une réelle implantation locale le rend très important"

C'est ainsi que dans l'Yonne 5 listes FN seront en course en mars prochain, à Sens, menée par Edourad FERRAND, à Joigny par Claude Dassié, à Auxerre par Julien GUIBERT, à Saint-Sauveur par Mehdi BARBOT et à Avallon. Pour les futures régionales Louis ALIOT fonde de grands espoirs sur la liste du grand Est, menée par Florient Philippot pour le compte du FN et sur laquelle on peut penser qu'Edouard FERRAND figurera en place éligible ?