L’agriculture connaît une année catastrophique

Les premières estimations des récoltes 2015-2016 dans l’Yonne font état d’une perte d’environ 320 M€ (qui représente -44% par rapport à une année de production moyenne). Source Chambre d’Agriculture La viticulture (perte de 152 M€ ; -50%/prod moyenne) et les grandes cultures (perte de 150 M€ ; -42%) sont les principales victimes des conditions climatiques désastreuses du printemps (Grêle ; Pluies abondantes et inondation ; Manque d’eau en août…)

Cette forte baisse met en péril de nombreuses exploitations agricoles ou viticoles ; menaçant l’emploi ; voire la survie de l’entreprise. Elle affecte également de nombreux secteurs d’activités de notre économie locale (emballage, commerce/restauration, matériels agricoles…).

 

Le secteur touristique souffre de la conjoncture post-attentats

Le début de la saison estivale avait été perturbé par les conditions météo (qui avaient engendré l’annulation de plusieurs festivals importants (ex : Catalpa). Les attentats de cette année (Paris en début d’année ; Nice en juillet) ont réduit la fréquentation des étrangers (asiatiques, américains) ; compensée pour partie seulement par une fréquentation française plus importante. Le mois d’août a été « très calme » pour de nombreux hôteliers. Une lueur d’espoir avec une arrière-saison à la météo clémente, voir anormalement chaude…

On ne mesure pas encore son effet sur le secteur de la restauration/hôtellerie.

 

Un été calme dans le commerce également.

Selon des sources nationales, le climat des affaires dans le secteur du commerce reste globalement stable en août. Sans qu’on puisse encore mesurer précisément l’effet des soldes estivaux. Un évènement marquant : la fermeture d’Intermarché à Sens.

Cet évènement n’est pas lié à la conjoncture, mais plutôt au développement de l’offre commerciale sénonaise qui commence à saturer (zone Portes de Bourgogne).

Certains commerces de proximité dans l’habillement ont fermé leurs portes dans l’Auxerrois. Ces fermetures (2 sur les 3 observées) sont liées à des départs en retraite. Direction de l’Information économique - 19 septembre 2016 

Une tendance globalement favorable dans l’industrie. (Source : Enquête régionale Banque de France BFC – Aout 2016) Dans l’industrie, la production a été ressentie en hausse au courant du mois d’aout. Les carnets de commandes se sont étoffés.

 

Un regain de la demande a été signalé dans la plupart des branches d’activités

La demande étrangère a été particulièrement dynamique, sauf dans la filière automobile. La hausse des prix de l’acier a commencé à être ressentie dans les coûts d’achats de matières ; sans répercussion sur les prix des produits finis, dont l’érosion s’est poursuivie. Le secteur « équipements électriques / électroniques » a bénéficié d’un dynamisme important des commandes export. Les perspectives à CT sont prudentes, mais optimistes.

Les effectifs sont stabilisés et renforcés parfois par du personnel intérimaire.

 

Zoom sur la création d’entreprises dans l’Yonne au 2ème trimestre 2016

Nombre d’immatriculations RCS Dont microentreprises

TOTAL au 2 T 2016, 365 120 Dont Créations pures 275 (+10% / 2T2015) 112 Dont reprises / transferts 90 8 Nombre de radiations au RCS Dont microentreprises TOTAL au 2 T 2016, 249 26 Dont Disparitions 186 (+30% / 2T2015) 21 Dont transmission/transferts 63 5 La dynamique de création reste portée par les microentreprises, qui représentent plus de 40% des créations pures dans l’Yonne.

Le statut de la microentreprise est privilégié par les porteurs de projets souhaitant tester leur marché sans connaitre tout de suite les contraintes de la création d’une SARL ou SA En ôtant les microentreprises, le solde « création pures – disparitions » est négatif de 2 unités. Cet état de fait est nouveau, qui s’explique par l’augmentation plus importante des disparitions d’entreprises entre les 2ème trimestres 2015 et 2016.

Au 1er septembre 2016, le Registre du Commerce et des Sociétés de la CCI était composé de 12 059 établissements actifs.

Nombre d'Etablissements Industriels 1476

Construction 1214 Commerce + Rep Auto 4634 Services 4735

Total 12059 Direction de l’Information économique - 19 septembre 2016

 

Chiffres clés

Après avoir enregistré une hausse de 155 emplois supplémentaires au dernier trimestre 2015 (première hausse depuis plusieurs années), l’emploi salarié privé a, de nouveau, perdu 50 postes au 1er trimestre 2016.

On peut toutefois l’interpréter comme une quasi-stabilité. - 50 emplois au 1 T 2016, 270 emplois perdus sur 1 an glissant (Mars 2016 - URSSAF - dernier chiffre connu). Si la zone d’emploi du sénonais continue de créer des emplois (+ 65), l’Avallonnais et le Jovinien perdent respectivement 120 et 30 postes.

L’Auxerrois est resté globalement stable. La croissance de l’emploi salarié privé dans le sénonais au cours du dernier trimestre est portée par l’Intérim et par les Services Administratifs. Inversement, l’industrie avallonnaise (notamment la métallurgie/produits métalliques) a perdu de nombreux postes.

L’Yonne compte 72 900 emplois salariés dans le secteur privé à fin mars 2016.

Les emplois salariés du secteur privé se répartissent de la façon suivante : Industrie : 17 930 emplois (- 110 sur le dernier trimestre) BTP : 5 450 emplois (- 30 sur le dernier trimestre) Commerce : 15 670 emplois (- 130 sur le dernier trimestre) Intérim : 3 670 emplois (- 50) Services hors Interim : 30 200 emplois (+ 270) Source : publication « L’emploi salarié dans l’Yonne » (Publication URSSAF / CCI 89 / Pôle Emploi / Maison de l’Emploi de l’Auxerrois).

16 570 demandeurs d’emplois de Cat A (Juillet 2016 - DIRECCTE). - 0,3 % / Juin 2016 L’Yonne est dans une situation plus favorable que la moyenne régionale (+0,1% moyenne BFC) - 2,1 % Juillet 2015

La baisse du nombre de demandeurs sur un an dans l’Yonne est plus importante que sur l’ensemble de la région BFC (-1,6% moyenne BFC)

Le commerce extérieur développé par les entreprises de l’Yonne est resté orienté à la baisse au premier trimestre 2016 dans l’Yonne, contrairement à l’ensemble du Commerce Extérieur de la Bourgogne-Franche-Comté.

Exportations (M €) Importations (M €) Solde du Commerce extérieur dans l’Yonne Solde du Commerce extérieur en Bourgogne-Franche-Comté 2ème trim. 2015, 317 370 - 53 + 941 3ème trim. 2015, 290 329 - 39 + 835 4ème trim. 2015, 298 349 - 51 + 1 079 1er trim. 2016, 307 341 -34 + 885 2ème trim. 2016, 321 357 -36 + 805 (Source DOUANES – Juin 2016)

L’Yonne représente 6,4 % de l’export et 8,9 % de l’import de la nouvelle région BFC.

 

 

 

Derrière des murs imposants, se cache un authentique centre qui foisonne de ressources diverses (DR)