OK
 

Mot-clé - schneider

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 04 juillet 2013

La lande diabolique du haut plateau du Roncemay

Sur le haut plateau battu par les vents, le diable est de retour dans la lande qui gonfle le paysage. Beaucoup croient même percevoir un fantôme, le fantôme de celui qui inventa ce golf

Lire la suite...

jeudi 16 mai 2013

Fondation du Jovinien Schneider : 7 nouveaux talents primés

Le Grand Jury International des « Talents Contemporain 2012 », s’est réuni au centre d’art contemporain de la Fondation François Schneider, le jeudi 15 mai 2013


Lire la suite...

jeudi 21 mars 2013

Le centre d'art contemporain de la Fondation du Jovinien François Schneider ouvrira en septembre

La Fondation du Jovinien François Schneider, un centre d'art contemporain à Wattwiller en Alsace où sont enfouies ses racines, ouvrira ses portes en septembre 2013

Lire la suite...

lundi 16 juillet 2012

Deuxième édition des talents contemporains de la Fondation du Jovinien François Schneider

La Fondation du Jovinien François Schneider lance la 2ème  édition des PRIX « TALENTS CONTEMPORAINS », prix internationaux d’art contemporain, qui chaque année donneront à découvrir sept œuvres de sept artistes engagés dans une démarche artistique dans le domaine des arts plastiques

Lire la suite...

mercredi 04 avril 2012

Le golf veut fait son trou en Auxerrois

En Bourgogne, Auxerre reste la seule grande ville à n'offrir aucune structure aux amateurs de golf, alors que l'Yonne compte quelques 1.500 licenciés. Deux projets privés devraient bientôt sortir de terre à Monéteau et à Auxerre

Lire la suite...

mercredi 12 octobre 2011

Les sept premiers "Talents Contemporains" de la Fondation François Schneider sont décernés

Les 7 lauréats de la 1ère édition des "TALENTS CONTEMPORAINS" décernés, mardi soir, par la Fondation François Schneider et Jean-Noël Jeanneney, président du Jury, sont connus

Lire la suite...

samedi 26 mars 2011

VOREAL le volet aluminium évotutif

INFO/ECO/PUBLI-REPORTAGE/ La Fondation François Schneider a investi dans la société VOREAL, le volet aluminium évolutif. L'entreprise dirigée par Giuseppe Borrraccino et Roland Plumail a doublé sa surface de production en Alsace du côté de Cernai. L'inauguration en présence des politiques a mis en évidence l'importance de l'innovation, de la recherche et de la formation afin de garantir la qualité et le service aux clients dans un contexte économique et environnemental en pleine évolution

Lire la suite...

vendredi 25 mars 2011

Le Centre d'art contemporain de la Fondation François Schneider est sorti de terre

La première édition des Talents Contemporains, prix internationaux d'art contemporain, est lancée pour 2011. Ils récompenseront, chaque année, 7 artistes engagés dans une démarche artistique dans le domaine des arts plastiques. L'ambition de la Fondation reconnue d'utilité publique du Jovinien François Schneider, est de découvrir, accompagner et révéler au grand public de nouveaux talents

Lire la suite...

dimanche 15 novembre 2009

Le golf du Roncemay a 20 ans

Le golf du Roncemay à Chassy près d'Aillant-sur-Tholon a vingt années d'existence.
250 personnes ont assisté à la petite fête organisée pour la circonstance, dimanche 15 novembre, par la direction du golf qui appartient à la société danoise First Line, également propriétaire du golf de Vaugouard dans le Loiret.
Cette fête a eu le mérite de rassembler les anciens et les nouveaux, qui ont fréquenté et fréquentent de près ou de loin ce beau parcours. Ce fut l'occasion de retrouvailles, non sans émotion parfois, pour certains qui s'étaient perdus de vue.
Ce fut aussi l'occasion de retracer l'histoire et la petite histoire de ce golf qui a vu le jour et existe grâce à quelques 300 actionnaires dont le fondateur François Schneider, avec la complicité de Jean-Claude Hamel et de Jean Ghisalberti, entre autres. L'ancien préfet de l'Yonne Jean-Paul Frouin, présent accompagné de son épouse, a également apporté sa pierre a cet édifice d'exception.
La directrice Madame Couilloux, maître de cérémonie, a orchestré cet anniversaire qui marque d'une pierre blanche la vie du domaine qui s'est inscrit dans le patrimoine local.

 

vendredi 11 janvier 2008

Le golf du Roncemay a de l'avenir

La cour d'appel de Paris a décidé d'homologuer, au mois de décembre 2007, le plan de cession partiel de la société des domaines et de l'Espérance de Marc Meneau. La liquidation judiciaire avait été pronocée par le tribunal d'Auxerre, en janvier 2007, en raison d'un passif de 8 millions d'euros. S'il doit se séparer du golf de Roncemay, le chef cuisinier étoilé de Saint-Père dans l'Avallonnais, sauve l'œuvre de sa vie, son restaurant l'Espérance.

La cour d'appel a approuvé le rachat du complexe de golf et d'hôtellerie-restauration du Roncemay dans le Jovinien par la société danoise Firstline Estates, tout en écartant la proposition du groupe irlandais O'Driscoll qui présentait moins de garanties.
Le propriétaire du golf de Vauguard à Montargis (Loiret), la société danoise Firstline Estates doit développer un important projet immobilier sur le site de Roncemay avec la création, d'ici deux à trois ans, d'un complexe de plus de 200 couchages, composé de pavillons, d'appartements et d'un complexe hôtellier. Le groupe danois a aussi investi dans de nombreux villages vacances en grèce et dans le sud de l'Europe de l'est.

Les nouveaux dirigeants ont pris possession du Roncemay, dès le jugement de la cour. Le personnel en place est repris. La continuté est donc assurée. Depuis l'annonce de la reprise par des professionnels, la fréquentation du golf s'est soudain accrue en plein hiver. Les golfeurs, inquiets, attendaient depuis longtemps de nouvelles perspectives.
Cette cession partielle a permis à Marc Meneau de régler ses dettes et de sauver son restaurant en ramenant le passif résiduel de 8 à 4,7 millions d'euros, sachant que le principal créancier, la société des Domaines de François Schneider, a accetpé de repousser dans dix ans le paiement de la créance de 2,5 millions d'euros qu'elle détient. Cela a pour effet de ramener, dans l'immédiat, le passif à 2,2 millions d'euros.

Les infortunes de François Schneider

Les autres créanciers seront indemnisés soit à hauteur de 10% par an (sur dix ans) du montant de leur créance ou de 30% immédiatement avec abandon du reste, selon le choix qu'ils avaient opéré à la veille du dépôt du plan de redressement et qui fut refusé par le tribunal de commerce d'Auxerre, en janvier 2007 qui prononça la liquidation. C'est ce plan de redressement initial qui est aujourd'hui en vigueur, malgré la modification du périmètre du patrimoine du fait de la cession d'une partie de ce dernier.

La cession assure également la pérénnisation du golf construit par l'industriel, François Schneider, à la fin des années 80, un golf qui connut des heures fastes sur le plan sportif de 1990 à 1996. Le bâtisseur Jovinien ( Auditoriums de Joinville, Wattwiller, La Novella, la Fondation eponyme, entre autres) aura réussi à parvenir à ses fins, sans jamais renoncer, après treize années de vicissitudes, après avoir beaucoup investi, essuyé nombre d'ardoises et connu diverses infortunes. 

Son coup de génie, qu'il paye au prix fort, fut de réunir le Roncemay et  l'Espérance, en difficulté, pour en faire une entité juridique. Le Roncemay ne se serait sans doute jamais vendu dans de telles conditions sans ce portage, et l'Espérance serait restée au fond de la boîte de Pandore. 

Les quelques 300 Icaunais actionnaires au départ de la construction du golf qui ont perdu leur mise lors de la restructuration liée aux déficits d'exploitation répétés, n'auront pas tout perdu. En filigrane, ils auront eux aussi oeuvré pour la pérénnisation d'un domaine, unanimement considéré comme magnifique, puisque c'était l'objet de la création de ce golf.

C'est, au final, tout bénéfice pour l'Yonne dont la vocation touristique semble se trouver confortée. Reste à voir comment les Danois vont gérer et développer le golf.