OK
 

vendredi 18 novembre 2016

L'Hôtel restaurant L'Espérance à Saint-Père-sous-Vézelay devrait renaître

Un repreneur a racheté l'Espérance, près de deux ans après le jugement de liquidation judiciaire de l'établissement de Marc Meneau

Lire la suite...

dimanche 30 décembre 2012

The Best of... les meilleures vidéos d'AuxerreTV

Celles que vous avez le plus aimées, regardées, re-regardées, partagées. Qui vous ont apporté ce petit quelque chose en plus

Lire la suite...

samedi 14 janvier 2012

Auxerre TV : les videos les plus vues

En tête, le braquage d'une agence de la Société générale à Joigny, 2, la marche silencieuse à Auxerre après la mort dans un incendie de quatre enfants à Ste Geneviève, 3, caméra embarquée dans les nouveaux vestiaires de l'AJA, 4, le témoignage d'un franc-maçon Auxerrois sur la mixité au Grand Orient de France, 5 interview de Jean-Luc Nolbeaux motocycliste sur son libre "Radars le grand mensonge", 6, témoignage de Marc meneau sur la fin de vie de Serge Gainsbourg à l'Espérance Saint-Père-sous-Vézelay

Lire la suite...

lundi 28 février 2011

Guide Michelin 2011 : un millésime très sage

Il n'y a pas de nouveaux trois étoiles... Dans l'Yonne, c'est le statu quo. L'Hostellerie des Clos à Chablis perd son étoile. Trois des 25 « trois étoiles » Michelin sont bourguignons. L'Yonne totalise sept étoiles et compte six « Bibs gourmands »

Lire la suite...

mercredi 29 septembre 2010

La colline éternelle lance un SOS

André Villiers, sénateur maire, explique pourquoi Nicolas Sarkozy visite Vézelay, jeudi 30 septembre. Les remparts menacent ruine et la basilique demeure fragile. Comment une commune au budget de 900 000 euros par an peut-elle faire face aux contraintes liées à son patrimoine architectural et spirituel ?

Lire la suite...

mardi 06 avril 2010

Qu'est devenu Hubert Couilloud bras droit de Bernard Loiseau ?

L'homme de contact à l'ombre de l'ami et maître, a fait sa carrière à la Côte d'Or à Saulieu au côté du chef étoilé Bernard Loiseau, jusqu'à la fin tragique de ce dernier. Directeur du Domaine du Roncemay auprès de Marc Meneau, autre chef triple étoile de Saint-Père-sous-Vézelay, Hubert Couilloud est ensuite parti sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, sac au dos pendant deux mois et demi. Aujourd'hui, à 55 ans, l'homme qui insuffle détente et cordialité a renoué avec son sacerdoce à l'Auberge du Père Bise à Talloires en Haute Savoie, le plus bel endroit du monde selon Sir Winston Churchill

Lire la suite...

mardi 16 février 2010

Gainsbourg par Meneau (version longue)

Serge Gainsbourg a passé les six mois qui ont précédé sa mort à l'Espérance, à Saint-Père-sous-Vézelay.
Marc Meneau le chef étoilé témoigne 19 ans après. C'est fort.

Lire la suite...

vendredi 11 janvier 2008

Le golf du Roncemay a de l'avenir

La cour d'appel de Paris a décidé d'homologuer, au mois de décembre 2007, le plan de cession partiel de la société des domaines et de l'Espérance de Marc Meneau. La liquidation judiciaire avait été pronocée par le tribunal d'Auxerre, en janvier 2007, en raison d'un passif de 8 millions d'euros. S'il doit se séparer du golf de Roncemay, le chef cuisinier étoilé de Saint-Père dans l'Avallonnais, sauve l'œuvre de sa vie, son restaurant l'Espérance.

La cour d'appel a approuvé le rachat du complexe de golf et d'hôtellerie-restauration du Roncemay dans le Jovinien par la société danoise Firstline Estates, tout en écartant la proposition du groupe irlandais O'Driscoll qui présentait moins de garanties.
Le propriétaire du golf de Vauguard à Montargis (Loiret), la société danoise Firstline Estates doit développer un important projet immobilier sur le site de Roncemay avec la création, d'ici deux à trois ans, d'un complexe de plus de 200 couchages, composé de pavillons, d'appartements et d'un complexe hôtellier. Le groupe danois a aussi investi dans de nombreux villages vacances en grèce et dans le sud de l'Europe de l'est.

Les nouveaux dirigeants ont pris possession du Roncemay, dès le jugement de la cour. Le personnel en place est repris. La continuté est donc assurée. Depuis l'annonce de la reprise par des professionnels, la fréquentation du golf s'est soudain accrue en plein hiver. Les golfeurs, inquiets, attendaient depuis longtemps de nouvelles perspectives.
Cette cession partielle a permis à Marc Meneau de régler ses dettes et de sauver son restaurant en ramenant le passif résiduel de 8 à 4,7 millions d'euros, sachant que le principal créancier, la société des Domaines de François Schneider, a accetpé de repousser dans dix ans le paiement de la créance de 2,5 millions d'euros qu'elle détient. Cela a pour effet de ramener, dans l'immédiat, le passif à 2,2 millions d'euros.

Les infortunes de François Schneider

Les autres créanciers seront indemnisés soit à hauteur de 10% par an (sur dix ans) du montant de leur créance ou de 30% immédiatement avec abandon du reste, selon le choix qu'ils avaient opéré à la veille du dépôt du plan de redressement et qui fut refusé par le tribunal de commerce d'Auxerre, en janvier 2007 qui prononça la liquidation. C'est ce plan de redressement initial qui est aujourd'hui en vigueur, malgré la modification du périmètre du patrimoine du fait de la cession d'une partie de ce dernier.

La cession assure également la pérénnisation du golf construit par l'industriel, François Schneider, à la fin des années 80, un golf qui connut des heures fastes sur le plan sportif de 1990 à 1996. Le bâtisseur Jovinien ( Auditoriums de Joinville, Wattwiller, La Novella, la Fondation eponyme, entre autres) aura réussi à parvenir à ses fins, sans jamais renoncer, après treize années de vicissitudes, après avoir beaucoup investi, essuyé nombre d'ardoises et connu diverses infortunes. 

Son coup de génie, qu'il paye au prix fort, fut de réunir le Roncemay et  l'Espérance, en difficulté, pour en faire une entité juridique. Le Roncemay ne se serait sans doute jamais vendu dans de telles conditions sans ce portage, et l'Espérance serait restée au fond de la boîte de Pandore. 

Les quelques 300 Icaunais actionnaires au départ de la construction du golf qui ont perdu leur mise lors de la restructuration liée aux déficits d'exploitation répétés, n'auront pas tout perdu. En filigrane, ils auront eux aussi oeuvré pour la pérénnisation d'un domaine, unanimement considéré comme magnifique, puisque c'était l'objet de la création de ce golf.

C'est, au final, tout bénéfice pour l'Yonne dont la vocation touristique semble se trouver confortée. Reste à voir comment les Danois vont gérer et développer le golf.

samedi 23 décembre 2006

Caméra embarquée chez Marc Meneau le chef de l'Espérance à St Père-sous-Vézelay

Une toile d’araignée oeuvre d’art, décorations de Noël, coup d’oeil furtif dans le saint des saints, histoire d’escargots, la croix de Saint-Bernard, les voeux du chef


 

 

Conversation avec Marc Meneau : à coeur et esprit ouverts

Entrez dans la conversation avec Marc Meneau, le prestigieux chef étoilé de l’Espérance à Saint-Père-sous-Vézelay, à la veille du réveillon de Noël

Lire la suite...